En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

logogdf

porquerolleL'île de Porquerolles

L’île de Porquerolles, à 20 minutes de mer au départ de la Tour Fondue [Presqu’île de Giens] est la perle des îles d’Hyères. Située sur le même parallèle que le Cap Corse, l’île est le point le plus méridional de la côte provençale. Longue de 7 km et large de 2.5 km, elle culmine à 142 mètres au sémaphore.

L’île a subi l’influence de nombreuses civilisations [celte, ligure, étrusque, grecque et romaine] et des fouilles récentes ont mis à jours plusieurs sites archéologiques.

Elle conserve également les traces d’une architecture militaire, dont le Fort Ste Agathe, érigé sur les ruines de l’ancien château.

Aujourd’hui, Porquerolles garde sa vocation agricole. Au cœur de l’île, 200 ha de vignobles produisent un vin de grande renommée. Le conservatoire botanique national méditerranéen rassemble également sur l’île de grandes collections de variétés fruitières.

A votre arrivée, le port vous accueille au pied du village. Vous y découvrirez divers artisans, restaurants typiques autour de la place principale ombragée.

Sur ce bout de paradis, aux chemins bordés de pins et eucalyptus, vous croiserez uniquement vélos et promeneurs. Avec plus de 54 km de sentiers balisés, l’île offre de nombreuses possibilités de randonnées pédestres, telles que la balade qui vous mène au phare, les circuits du côté de la plaine Notre Dame ou du côté du Langoustier.

Vous apprécierez la mer turquoise, bordant au nord les plages de sable blanc et les falaises abruptes du sud de l’île.

 

port-crosL'île de Port-Cros

Créé le 14 décembre 1963, le Parc national de Port-Cros, qui occupe 700 ha de terres émergées et 1288 ha de surfaces marines, est l’un des deux plus anciens Parc Nationaux de France et le premier parc marin européen. Il comprend l’île de Port-Cros, celle de Bagaud ainsi que les îlots de la Gabinière et du Rascas.

Son action s’étend également à l’île voisine de Porquerolles où il gère les 1000 ha d’espaces naturels qui lui ont été remis en dotation par l’Etat et où il administre le Conservatoire botanique, chargé de la sauvegarde de la flore sauvage et des variétés fruitières menacées de Méditerranée.

Enfin, il gère, en collaboration avec les collectivités locales, les espaces naturels acquis par le Conservatoire du Littoral de la presqu’île de Giens et du cap Lardier.

Il a été également désigné comme opérateur du site Natura 2000 de la rade d’Hyères qui vise à gérer et protéger les habitats et espèces d’intérêt communautaire par la mise en place de mesures de gestion appropriées.

Il anime la partie française du Sanctuaire Pelagos pour la protection des mammifères marins.
En 1997, le Parc s’est vu décerner, pour l’ensemble de son action, le Diplôme Européen remis par le Conseil de l’Europe.

Pour bien protéger, il faut connaître. C’est pourquoi le Parc est le support de recherches et d’études scientifiques : inventaires terrestres et marins, évolution de la biodiversité, analyse des pollutions extérieures susceptibles d’altérer les milieux. Ces réflexions l’éclairent dans son action de gestionnaire des espèces et des habitats naturels.

Le Parc doit également assurer la surveillance et l’entretien de son territoire. Il procède à l’aménagement des sites les plus fréquentés avec le souci de préserver le caractère et l’esprit des lieux, ainsi qu’à la restauration d’écosystèmes dégradés selon des techniques novatrices de génie écologique.

La prévention contre l’incendie est un de ces soucis majeurs : un plan de défense de la forêt a été élaboré, en concertation avec tous les acteurs concernés, pour réduire ce risque particulièrement élevé en été, lorsque le vent et la sécheresse se conjuguent avec une forte fréquentation

Confronté à une fréquentation annuelle d’environ un million de visiteurs, le Parc participe à l’accueil et à l’information du public : balisage et entretien des pistes et sentiers, édition de publications, expositions, centres d’information, panneaux d’information. Il veille à orienter le public vers des pratiques de découverte respectueuse de l’environnement et mène, avec ses partenaires associatifs, des actions pédagogiques auprès des scolaires.

levantL'île du Levant

Le Levant, située à l’Est de l’archipel des îles d’Hyères, s’étend sur 8 km de long et 1 km de large. 1h30 sont nécessaires pour rejoindre l’île depuis le Port d’Hyères. Elle culmine à 140 mètres et elle est séparée de Port Cros par une passe de 800 mètres de largeur : la passe des Grottes.

L’île est couverte d’une végétation abondante et ses arbousiers sont parmi les plus beaux d’Europe méditerranéenne. Dans le domaine des arbousiers, des sentiers balisés permettent de suivre les parcours sportifs et de connaissance de la faune et de la flore. La clarté des eaux et la variété des fonds sous-marins garantissent le plaisir de la plongée.

Une grande partie de l’île est inaccessible au public [zone militaire]. Seule la côte Ouest peut être visitée depuis le petit port de l’Ayguade où accostent les bateaux.

Le naturisme intégral est obligatoire sur les bords de mer et la plage des Grottes.

Le village est le centre du domaine naturiste d’Héliopolis, mondialement connu.